Zang, caviar d’aubergine gabonais


De retour cette semaine avec la deuxième recette gabonaise apprise récemment à Dakar avec mon amie Scheena Donia, qui était de passage à la maison 🙂 Après le bouillon de poisson à la gabonaise que vous pouvez retrouver en cliquant ici, place aujourd’hui au Zang, un caviar d’aubergine au gombo, crevettes et sardines #Tuerie

C’est parti pour la recette !

Ingrédients

——

1 kg d’aubergines africaines (aubergines plates blanches)
500g de gombo
300g de crevettes décortiquées
2 boîtes de sardines à l’huile
1 gros oignon
Quelques gousses d’ail
Sel / Poivre
Un demi-verre d’huile

——

Préparation

Pour gagner du temps, vous pouvez préparer les aubergines et les gombos la veille. Lavez-les, coupez en morceaux et faites bouillir dans de l’eau légèrement salée pendant une trentaine de minutes. Les aubergines doivent devenir tendres et être faciles à éplucher (faites attention à ne pas vous brûler !)

Dans un grand wok (ou une grande marmite), faites chauffer le filet d’huile et ajoutez-y l’oignon émincé.

Hachez grossièrement les aubergines précuites et ajoutez-les à l’oignon.

Mettez ensuite les gombos si vous décidez de ne pas les précuire.

Mélangez et assaisonnez.

Couvrez et laissez cuire sur feu doux pendant 20/30 minutes. Si le fond accroche, mélangez !

Après ce temps, ajoutez les crevettes décortiquées. N’oubliez pas de les déveiner (enlever le fil noir que vous voyez sur la crevette). Mélangez.

Finissez par mettre les sardines avec l’huile de l’une des deux boites, cela parfumera encore plus votre plat #LeGoûtDeÇa !

Couvrez et poursuivez la cuisson encore une quinzaine de minutes sur feu doux. Pendant ce temps, faites bouillir quelques bananes plantain pour accompagner votre plat 😉

Et voilà, c’est prêt !

Scheena m’a dit que ces plats sont encore meilleurs le lendemain 😉

De ma cuisine à la vôtre, bon appétit !

J’adore savoir ce que vous pensez, laissez-moi un petit commentaire !

Karelle Vignon-Vullierme
About me

Karelle Vignon-Vullierme c'est moi! Je ne suis pas une cuisinière professionnelle, encore moins une chef. Je n'ai pas de formation culinaire, ni de restaurant mais j'aime manger et faire à manger. J'ai appris avec le temps: des livres, d'Internet, de mon entourage et de mes sorties.Je fais de la cuisine simple, mais surtout accessible. À vrai dire, je me considère comme une simple femme qui souhaite partager mes connaissances et mes expériences ☺

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *